30/06/2013

SDF, elle squattait avec ses 3 enfants à Saint-Ghislain : une maison a officiellement été attribuée à Jessica

502358045_B97673011Z.1_20130628222332_000_GFOV52VR.1-0.jpgDébut 2012, Jessica Dufour s’était retrouvée à la rue avec ses trois enfants : Tayron, 10 ans, Malika, 8 ans et Selena, 22 mois. La jeune femme n’avait trouvé d’autre solution que de s’installer dans une maison sociale de Tertre, sans autorisation.

Plus d'infos? www.sudInfo.be!

Commentaires

L'INJUSTICE DE LA JUSTICE !

Saint-Ghislain: elle squatte une maison sociale, le juge l'autorise à rester

TANT MIEUX POUR ELLE ET SES ENFANTS.

Cela fait maintenant près de 8 mois que Jessica s’est installée dans une maison sociale de Tertre sans autorisation. Elle s’est retrouvée sans domicile. Elle ne voulait pas rester à la rue avec ses trois enfants. Le Logis Saint-Ghislainois a entamé une action en justice. Le juge de paix vient d’autoriser la jeune femme à rester jusqu’à ce qu’un logement puisse lui être proposé.



S. C.

Quand elle s’est installée, Jessica Dufour a commencé par nettoyer la maison de fond en comble. Elle était remplie de déchets, très sale. Quand elle a vu que l’eau et l’électricité étaient toujours branchées, elle a emménagé avec ses trois enfants. La maison du Logis Saint-Ghislainois était inoccupée depuis près de deux ans. Elle était destinée à la vente.

Devant ce squat imprévu, le Logis a bien sûr entamé une procédure d’expulsion. Le juge de paix vient de prendre sa décision. Il autorise la mère de famille à rester « aussi longtemps qu’aucun logement conforme ne pourra lui être attribué. » Cette solution a été prise, notamment parce que Jessica a des enfants en bas âge. Le juge précise bien qu’elle s’est installée sans autorisation.

Les deux parties sont de nouveau convoquées au mois d’avril pour trouver une solution durable.

Découvrez notre dossier complet dans La Province de ce jeudi.

Par contre, son frère qui se trouvait dans la même situation 4 enfants dont 1 enfant de quelques mois, s'est vu condamner à 1.936,48 € et sommé de quitter la maison dans la huitaine ? Mais un accord est intervenu entre Monsieur Dufour et le Logis Saint Ghislainois, il semblerait que cette famille qui a fait couler beaucoup d'encre ici aurait obtenu une prolongation d'autorisation à rester ? Mais jusque quand?

Pour quelle raison, la même Justice de Paix rend t 'elle deux jugements différents dans des affaires similaires ?

D'un côté, le logis Saint Ghislainois doit lui trouver une maison, et de l'autre ils devront quitter les lieux sans savoir où aller ?

QUI PEUT M'EXPLIQUER ?

Écrit par : quevy | 01/07/2013

Les commentaires sont fermés.